J’ai fais un rêve…

fjdofsk

Cette nuit j’ai fais un rêve. Un rêve si agréable qu’il m’en a fait perdre la réalité.

Je ne suis pas tellement romantique, j’aime être aimé et désiré par des hommes mais je n’ai jamais connu de longue relation et je n’ai jamais été totalement sûr de mes sentiments. Mais dans mon rêve je rencontrais quelqu’un, physiquement il était un mélange entre le mec de la pub invictus et un coureur que j’ai croisé il y a quelques jours. Il me plaisait énormément je crois qu’en vrai je n’ai jamais croisé un homme aussi beau, c’était le genre de mec que tu ne peux t’empêcher de regarder, celui auquel tu pense encore après l’avoir vue.

Je vais vous épargner les détails wtf mais on s’est rencontrés chez moi, j’avais un appart comme Anne Hathaway dans « Love and other drugs » comme elle j’étais une artiste avec un style un peu à l’arrache. Au début il était juste de passage dans ma ville pour le travail et plus on se voyait plus il venait souvent jusqu’à ce qu’on tombe amoureux et qu’il me propose qu’on s’installent ensemble. Dit comme ça, ce rêve parait un peu niais mais en vrai c’était plutôt érotique. Il y avait pas d’histoire de fouet ou de menotte c’était du style sexe entre amis sauf qu’on était pas amis.

ggdgdgds

En me réveillant je n’avais qu’une envie : me rendormir et le continuer. Mais en y réfléchissant je suis contente qu’il se soit terminé comme ça, c’était court mais beau. Ce qui m’a le plus troublé c’est que je l’ai vécu intensément, j’avais l’impression que tout était réel, je me souviens de la tristesse et la peur que j’ai ressentis quand j’ai imaginé que ces moments avec lui n’existe plus. Sauf que ma pauvre fille tout ça c’est dans ta tête !

Je me demande quand même à quoi sont dû nos rêves, comment ils se construisent? Pour Freud dans son livre « Die Traumdeutung » le rêve est l’accomplissement d’un désir inconscient. Je ne suis pas sur que ce soit le cas pour tous les rêves mais pour celui que j’ai fais cette nuit, oui. 

Peut être que mon cerveau tente de me faire comprendre qu’il est tant d’arrêter d’éviter les mecs et de se remettre sur la piste? Mais comment je suis censé faire ça? Je n’ai pas eu de petit copain depuis longtemps j’ai l’impression que je suis rouillé j’ai peur de pas être à la hauteur mais j’ai aussi peur de souffrir. Je sais pourquoi j’ai fais une pause avec les mecs et j’ai peur de fréquenter quelqu’un mais si je ne m’y remet pas maintenant ce sera quand?

Sélection de sandales pour des pieds incognito

Quelques rayons de soleil et me voilà à rêver piscine, apero, bronzage, sandales… Euh sandales? Oui alors il faut que vous sachiez que mes pieds et moi entretenons une relation conflictuelle depuis toujours du coup tous les étés c’est la même chose : ils restent cachés! (sauf à la piscine ça passe pas trop avec des chaussettes)

Donc voici une sélection de sandales pour les cacher (un petit peu) parce que les baskets c’est bien mais parfois on a besoin d’air !

Lire la suite

Ces brouillons qui restent brouillons

macbook

Quand je suis devant mon ordinateur et que là je sens que l’inspiration me vient et donc que c’est le moment d’écrire, je vais sur le blog et je me lance. Au début les mots coulent tout seul, j’ai pas franchement besoin de réfléchir ça me vient instinctivement. Et puis vient un moment ou plus rien : mes phrases n’ont plus de sens, je n’ai plus rien à écrire. Sauf que mon article n’a pas de fin et impossible de lui en trouver une, alors je clique sur « enregistrer brouillon » en me disant que je le continuerai plus tard. Mais plus tard, j’oublie. (j’ai une mémoire de poisson rouge et même ça j’arrive à l’oublier !)

Puis parfois j’arrive à la fin d’un article, je me relis, je corrige mes fautes et soudainement je trouve ça nul. Je trouve que tous ce que je viens d’écrire est inutile, que personne n’aurait envie de lire un torchon pareil. C’est vrai que je n’écris pas bien, je fais des fautes d’orthographe qu’on n’est plus censé faire depuis l’école primaire et je n’ai rien d’intéressant à raconter. Je trouve ma vie fade et ennuyeuse ces temps ci, qui pourrait-elle bien intéresser? Je sais que je me pose trop de questions, que je devrais juste cliquer sur « Publier » sans me prendre la tête mais voilà j’ai peur de décevoir les autres plus que je ne me déçois moi même. C’est pathétique vous pouvez le dire ahah.

Alors aujourd’hui lundi 27 avril 2015, je prends la décision de finir tous ces articles enregistrés en brouillon ! (pas tout de suite hein mais un jour prochain c’est promis)

Vivre sans internet

lavande

Ces derniers jours j’ai eu l’immense privilège de vivre un léger retour vers le passé. Vous savez cette époque ou on s’ennuyait à mourir et du coup on devait lire des LIVRES et écrire des lettres sur DU PAPIER. Bref vous m’avez comprise j’ai perdu ma wifi. J’ai d’ailleurs tenté d’écrire un article pour prévenir de la situation (oui, avec ma grande notoriété c’était obligatoire) à partir de l’ordi d’une amie sauf que les touches de son clavier étaient inversés du coup mon message était court et mal orthographié du style : Jai plos de wigi dé’sole.

Mais tout cela m’a permis de faire plusieurs choses :

Lire la suite

Les journées inutiles

retoucheroute

Aujourd’hui, je n’ai rien fait.

Ne pas sortir est quelque chose qui m’arrive trèèèès rarement d’une parce que je me sens terriblement seule dans mon 14m² (même si parfois je ne demande que ça) et puis je m’inquiète pour mon avenir, toutes ces choses que je devrais faire que je laisse en suspend…

Lire la suite

Dilemme

Vous savez quoi? Là tout de suite je suis partagée entre l’idée de rester affalée dans mon lit, un bon film sur l’ordi et du chocolat pour accompagner le tout ou bien profiter des quelques rayons de soleil pour faire un petit run. Que choisir?

Lire la suite