Egalité des sexes

Je me pose quand même des questions par rapport à l’égalité des sexes. On m’a montré la vidéo d’une fille qui se déshabille en boite pour une bouteille de champagne. Les gens la huent et l’insultent, même moi je me suis surprise à penser « quelle salope ».  En y réfléchissant je m’en veux de réagir comme ça, on vit dans un monde ou les femmes doivent cacher leur corps et c’est tellement ancré dans nos cultures que les femmes elles-mêmes trouvent ça normal. Alors que si ça avait été un homme au lieu d’une femme je suis sur que les choses aurait été différente, on aurait trouvé ça très drôle et on l’aurait applaudit. Bah oui parce qu’un homme à poil c’est drôle mais une femme c’est choquant, vulgaire, provoquant… Toutes ces fois ou j’ai critiqué les féministes en me disant que parfois elles abusés, qu’à force de vouloir l’égalité à tout prix on perdait quelque chose. Mais qu’est ce qu’on pourrait bien perdre à par ce sentiment de culpabilité en portant une jupe trop courte? Des femmes (et des hommes) se battent depuis des siècles pour nos droits à nous les femmes d’aujourd’hui et je les en remercie parce qu’elles (ils) ont un courage que je n’ai pas et que je n’aurait sans doute jamais.

On pourrait dire que hommes comme femmes devraient simplement être plus pudique parce que les enfants tout ça, question de morale. Mais après tout ce n’est pas sale, au contraire peut-être que « dé-tabootisé » la nudité nous ferait aimer un peu plus notre corps.

On est vivant si on préfère vivre nu et bien ainsi soit-il, mais vivons !

ps : Miley Cyrus si tu passes par là désolée de t’avoir critiqué. Tu as raison fais ce que tu veux de ton corps, il t’appartient.

Publicités

C’est les vacances !

c3037fadca53d68122cf7f09952d32ffBon d’accord c’est pas vraiment les vacances parce que j’ai les rattrapages en juin, à croire que j’aime ça les partiels à tout le temps les foirer! Bref je suis quand même contente d’avoir fini ce deuxième semestre, maintenant qu’est ce que je vais faire de ma vie? Je veux dire à la place des révisions? Croyez moi je vais finir énorme si je me trouve pas une occupation (oui avec moi ennui = faim sans limite). Faut que je me fasse un programme, il parait que ça marche bien les listes. Oui voila je vais faire une liste :

  •  faire le grand ménage
  •  recoudre mes chaussettes (me dites pas que vous en rachetez dés qu’il y a un petit trou??)
  •  chercher du travail (c’est un peu tard, ça craint)
  •  faire un peu de sport tous les jours (tout est possible #nopainnogain #jefaispitié)
  •  voir des films qu’on me conseille depuis des siécles mais pour lesquels je ne trouve jamais le bon moment
  •  préparer mon voyage en Espagne (ahhh enfin un truc cool)
  •  et puis faire d’autre liste tient

Allez je vous laisse je vais tourner en rond dans mon appart, bise !

Ce que j’ai réussi vs ce que j’ai abandonné

A travers cet article je vais faire le bilan de mes réussites/défaites et ça va être sympa ! Je vous invite vraiment à faire le même genre d’article parce qu’on est pas toujours conscient de nos réussites avant de les écrire. Et c’est motivant à souhait. On va commencer par ce que j’ai abandonné, c’est à dire tous ces trucs que j’étais bien décidé à faire sur le long terme mais que j’ai laissé tomber :

vnljdvnsldj – Lire plus de livre : J’aime beaucoup lire seulement depuis que j’ai un ordi et internet je suis beaucoup plus tenté de regarder une série ou un film. C’est vraiment dommage parce que quand mon internet me lâche je recommence à lire et je me sens bien (voir mieux).

– Faire des DIY déco : Dans mon appart les murs sont tout blanc, tout beau, tout propre, l’idéal pour y accrocher de la deco. Au début j’ai mis quelques trucs que j’avais sous la main, j’avais accroché des pages de magazines des conneries que je gardais précieusement mais j’ai fini par renoncer parce que j’arrivais pas à créer une ambiance qui me plaisait.

– Faire du sport régulièrement : A l’origine ce blog était pour me motiver à faire du sport mais plus le temps passe plus je me ramollis. Je sais pas pourquoi j’ai tant de flemme en moi ces derniers temps mais impossible de me motiver à faire une bonne séance ou juste aller courir. L’été arrive et je sais pertinemment que je vais m’en vouloir en enfilant mon maillot.

– Boire des smoothies : Pour Noël on m’a offert un super blender & smoothies maker sauf qu’il est toujours dans son carton. J’ai du l’utiliser 3 ou 4 fois en 5 mois… Pourtant j’adore les smoothies mais la flemme de sortir l’appareil, mixer les fruits, nettoyer l’appareil et le ranger.

– Sortir en soirée : J’aime m’amuser comme tout le monde mais les soirées je sais pas j’y arrive pas. Je ne fume plus et j’aime pas être saoule c’est à dire l’inverse des gens avec qui je pourrais sortir. Du coup soirées en solo devant l’ordi forever.

oopjopop

Et puis bien que moins nombreuses, mes réussites : 

– Ne plus acheter de gâteaux industriels : Voila enfin quelque chose de bien ! Avant j’avais tendance à passer trois quarts d’heure dans le rayon gâteau et maintenant je ne le traverse même plus! ça ne veut pas dire que j’ai arrêté les gâteaux loin de là mais quand j’en mange c’est chez les autres (j’aaaime être chez les autres).

– Ne plus détester mon beau-père : Depuis toujours je déteste mon beau-père. Pour moi il était responsable de tout nos malheurs, rien qu’entendre son prénom m’écœure : de la haine pure et vrai. Mais maintenant que je ne vis plus dans la même maison que lui, ça va mieux. C’est toujours pas mon pote mais je peux supporter sa présence. ljilhfdsr

– Ne pas stresser pour un exam : Alors là miracle ! L’an dernier encore pendant ma période d’exam je devais me forcer à manger, je sursauté au moindre bruit, constamment le morale au plus bas… et ça c’était avant ! Je passe mes exams en ce moment même et tout va bien, je n’ai même pas les mains moites dans l’amphi c’est vous dire mon niveau de détente.

– Planifier des voyages : J’ai toujours rêvé de voyager mais en grande parano que je suis j’ai toujours eu peur que quelque chose se passe mal pendant le trajet ou dans le pays. Imaginons que je n’arrive pas à parler la langue, que je me fasse voler mon sac, que je me perde, que je me fasse agresser/enlever… A ce jour j’ai deux voyages de planifiés dont un pour mes études de 5 mois, un truc de fou quoi!

kdljlskdj

J’ai fais un rêve…

fjdofsk

Cette nuit j’ai fais un rêve. Un rêve si agréable qu’il m’en a fait perdre la réalité.

Je ne suis pas tellement romantique, j’aime être aimé et désiré par des hommes mais je n’ai jamais connu de longue relation et je n’ai jamais été totalement sûr de mes sentiments. Mais dans mon rêve je rencontrais quelqu’un, physiquement il était un mélange entre le mec de la pub invictus et un coureur que j’ai croisé il y a quelques jours. Il me plaisait énormément je crois qu’en vrai je n’ai jamais croisé un homme aussi beau, c’était le genre de mec que tu ne peux t’empêcher de regarder, celui auquel tu pense encore après l’avoir vue.

Je vais vous épargner les détails wtf mais on s’est rencontrés chez moi, j’avais un appart comme Anne Hathaway dans « Love and other drugs » comme elle j’étais une artiste avec un style un peu à l’arrache. Au début il était juste de passage dans ma ville pour le travail et plus on se voyait plus il venait souvent jusqu’à ce qu’on tombe amoureux et qu’il me propose qu’on s’installent ensemble. Dit comme ça, ce rêve parait un peu niais mais en vrai c’était plutôt érotique. Il y avait pas d’histoire de fouet ou de menotte c’était du style sexe entre amis sauf qu’on était pas amis.

ggdgdgds

En me réveillant je n’avais qu’une envie : me rendormir et le continuer. Mais en y réfléchissant je suis contente qu’il se soit terminé comme ça, c’était court mais beau. Ce qui m’a le plus troublé c’est que je l’ai vécu intensément, j’avais l’impression que tout était réel, je me souviens de la tristesse et la peur que j’ai ressentis quand j’ai imaginé que ces moments avec lui n’existe plus. Sauf que ma pauvre fille tout ça c’est dans ta tête !

Je me demande quand même à quoi sont dû nos rêves, comment ils se construisent? Pour Freud dans son livre « Die Traumdeutung » le rêve est l’accomplissement d’un désir inconscient. Je ne suis pas sur que ce soit le cas pour tous les rêves mais pour celui que j’ai fais cette nuit, oui. 

Peut être que mon cerveau tente de me faire comprendre qu’il est tant d’arrêter d’éviter les mecs et de se remettre sur la piste? Mais comment je suis censé faire ça? Je n’ai pas eu de petit copain depuis longtemps j’ai l’impression que je suis rouillé j’ai peur de pas être à la hauteur mais j’ai aussi peur de souffrir. Je sais pourquoi j’ai fais une pause avec les mecs et j’ai peur de fréquenter quelqu’un mais si je ne m’y remet pas maintenant ce sera quand?

Ces brouillons qui restent brouillons

macbook

Quand je suis devant mon ordinateur et que là je sens que l’inspiration me vient et donc que c’est le moment d’écrire, je vais sur le blog et je me lance. Au début les mots coulent tout seul, j’ai pas franchement besoin de réfléchir ça me vient instinctivement. Et puis vient un moment ou plus rien : mes phrases n’ont plus de sens, je n’ai plus rien à écrire. Sauf que mon article n’a pas de fin et impossible de lui en trouver une, alors je clique sur « enregistrer brouillon » en me disant que je le continuerai plus tard. Mais plus tard, j’oublie. (j’ai une mémoire de poisson rouge et même ça j’arrive à l’oublier !)

Puis parfois j’arrive à la fin d’un article, je me relis, je corrige mes fautes et soudainement je trouve ça nul. Je trouve que tous ce que je viens d’écrire est inutile, que personne n’aurait envie de lire un torchon pareil. C’est vrai que je n’écris pas bien, je fais des fautes d’orthographe qu’on n’est plus censé faire depuis l’école primaire et je n’ai rien d’intéressant à raconter. Je trouve ma vie fade et ennuyeuse ces temps ci, qui pourrait-elle bien intéresser? Je sais que je me pose trop de questions, que je devrais juste cliquer sur « Publier » sans me prendre la tête mais voilà j’ai peur de décevoir les autres plus que je ne me déçois moi même. C’est pathétique vous pouvez le dire ahah.

Alors aujourd’hui lundi 27 avril 2015, je prends la décision de finir tous ces articles enregistrés en brouillon ! (pas tout de suite hein mais un jour prochain c’est promis)

Vivre sans internet

lavande

Ces derniers jours j’ai eu l’immense privilège de vivre un léger retour vers le passé. Vous savez cette époque ou on s’ennuyait à mourir et du coup on devait lire des LIVRES et écrire des lettres sur DU PAPIER. Bref vous m’avez comprise j’ai perdu ma wifi. J’ai d’ailleurs tenté d’écrire un article pour prévenir de la situation (oui, avec ma grande notoriété c’était obligatoire) à partir de l’ordi d’une amie sauf que les touches de son clavier étaient inversés du coup mon message était court et mal orthographié du style : Jai plos de wigi dé’sole.

Mais tout cela m’a permis de faire plusieurs choses :

Lire la suite